top of page
  • Photo du rédacteurCatherine Conconne

Insécurité : la situation n'est plus tenable



La Sénatrice Catherine CONCONNE adresse ce jour le courrier que vous trouverez ci-dessous au Ministre de l'intérieur et des outre-mer, suite aux fusillades qui ont eu lieu ce week-end et ce matin en Martinique. Ce courrier est le 4ème que la Sénatrice adresse au Ministre sur ce sujet depuis le mois d'octobre dernier.


 

Monsieur le Ministre, Une fusillade a fait 2 nouvelles jeunes victimes ce week-end en Martinique, portant le nombre d’homicides à 15 depuis le début de l’année sur notre territoire, alors même que nous sommes à peine au mois de juillet, et ce, sans réaction particulière de votre ministère. Ce matin même, de nouveaux échanges de tirs ont également eu lieu dans le quartier des Terres-Sainville, à Fort-de-France. Ce courrier est le 4ème que je vous adresse depuis le mois d’octobre dernier et je n’ai toujours pas obtenu de réponse réelle aux questions que je soulève. Ce silence m’apparaît insupportable tant il fait écho à la situation de centaines de familles qui se sentent livrées à elles-mêmes face aux trafics d’armes et de drogue qui gangrènent la vie de certains quartiers et qui gagnent une partie de notre jeunesse sans perspectives. Les forces de l’ordre se sentent également démunies face à une violence toujours plus grande. Je vous rappelle que, par deux fois l’an dernier, elles ont eu à affronter des tirs directs. Nous ne pouvons rester attentistes face à cette situation, ni nous contenter d’égrainer de bonnes intentions. Il y a urgence. Les émeutes qui ont eu lieu en Martinique en décembre dernier le prouvent. Notre situation économique et sociale déjà précaire a encore été fragilisée par deux années de COVID. La présence d’armes à feu sur notre territoire est massive. Tous les ingrédients sont réunis pour un nouvel embrasement. Dans le prolongement du Beauvau de la sécurité et dans la perspective du futur projet de loi d’orientation et de programmation de la sécurité intérieure, je demande l’ouverture d’un chapitre spécialement consacré aux questions de sécurité dans la dite « outre-mer ». Notre situation géographique, insulaire, socio-économique, appelle des solutions adaptées. Par ailleurs, je demeure dans l’attente de réponses sur les demandes formulées dans mes précédents courrier, à savoir :

  • l’achat d’un scanner pour les containers arrivant au port, pour le service des douanes ;

  • des renforts humains, notamment à Fort-de-France, où il manque une cinquantaine de policiers actifs à répartir entre la brigade anti-criminalité, la police judiciaire, et la compagnie départementale d’intervention ;

  • la mise en place de Quartiers de Reconquête Républicaine (QRR) qui n’existent pas encore en Martinique.

La situation est préoccupante. Les Martiniquais attendent légitimement un engagement à la hauteur. Dans l’attente de votre retour, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes cordiales salutations,

Catherine Conconne

6 vues0 commentaire

Comments


Catégories

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
bottom of page