• Catherine Conconne

Mobilisés pour faciliter le retour des fonctionnaires Martiniquais



Chaque semaine, nous, les parlementaires de Martinique, sommes sollicités par des compatriotes fonctionnaires qui souhaitent rentrer travailler chez eux, exilés en France depuis de trop nombreuses années, parfois contre leur gré, et qui sont souvent en grande souffrance. Certains attendront jusqu’à l’âge de la retraite une mutation qui ne vient pas. Ils auront vu leur vie défiler loin du pays auquel ils appartiennent. D’autres, des professeurs notamment, sont envoyés de l’autre côté de l’Atlantique une fois leur concours obtenu alors même que leur conjoint(e) et leurs enfants sont en Martinique. Des familles se brisent, des rêves s’évanouissent.  Dans le cadre de la réforme de la fonction publique qui est examinée en ce moment à l’Assemblée Nationale, le député Serge Letchimy a déposé plusieurs amendements pour tenter de donner des perspectives à ces centaines de Martiniquais.

Il propose que toutes les personnes nées en Martinique s’y voient reconnaître automatiquement leur centre d’intérêts matériels et moraux, ce qui leur permettra un retour prioritaire. Il va plus loin en réclamant une préférence locale pour l’embauche des cadres : à diplôme égal, les Martiniquais seraient privilégiés.  Plus largement, il souhaite que les problématiques démographiques soient prises en compte dans la définition des lignes directrices de gestion des collectivités et qu’elles soient coordonnées au niveau préfectoral. Je salue ces propositions que je soutiendrai lorsque ce texte sera débattu au Sénat le mois prochain. Permettre à chaque Martiniquais qui le souhaite de rentrer au pays est, plus que jamais, l’une de mes grandes priorités. 

2 vues0 commentaire

Catégories

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube