• Catherine Conconne

Plan tourisme : pour une meilleure prise en compte de nos spécificités



Le secteur touristique se retrouve extrêmement fragilisé par la crise que nous traversons. Le Gouvernement a annoncé 21 mesures pour tenter de préserver les professionnels mais il est nécessaire d'aller plus loin dans la prise en compte des spécificités de la dite outre-mer.  Vous trouverez ci-dessous le courrier que j'ai adressé au Secrétaire d'Etat au tourisme.



Catherine Conconne Sénatrice de Martinique

Fort-de-France, le 25 mai 2020



Monsieur le Secrétaire d’État, 


Le comité interministériel du tourisme s’est réuni le 14 mai dernier et a annoncé 21 mesures pour tenter de préserver le secteur touristique qui se trouve particulièrement fragilisé par la crise que nous traversons. 


Ces mesures vont dans le bon sens et je note qu’une attention particulière a été apportée aux outre-mer. Comme le savez, le tourisme génère en moyenne 10% du PIB de nos territoires ultra-marins et représente des dizaines de milliers d’emplois. Il est également un levier pour nombre d’autres secteurs et participe ainsi au développement global de nos économies. 


En Martinique, l’hôtellerie-restauration concentre 4,3% des emplois salariés, 6% des entreprises et plus de 7% des créations d’entreprises. Ces dernières années, la fréquentation touristique était en très forte croissance sur l’île, stimulant les investissements. Son arrêt brutal en pleine saison touristique suite aux mesures prises pour lutter contre l’épidémie de COVID 19 a plongé les acteurs du secteur dans une situation critique. 


Si l’annonce du Premier ministre concernant la possibilité de partir en vacances en France en juillet-août « y compris dans les outre-mer » est louable, il n’en demeure pas moins qu’un retour des touristes chez nous risque de prendre du temps. Les raisons sont nombreuses : des mesures de quatorzaine sont toujours en vigueur pour préserver nos territoires de l’épidémie ce qui est nécessaire mais assez dissuasif pour de potentiels visiteurs ; la peur de prendre l’avion dans le contexte actuel peut freiner notre clientèle touristique qui comprend beaucoup de seniors ; l’incertitude qui pèse sur l’évolution de l’épidémie ne favorise pas le choix d’une destination éloignée et relativement chère et, enfin, la viabilité même de certaines compagnies aériennes qui desservent notre île est menacée… 


Il apparaît donc nécessaire de développer un volet outre-mer au sein du plan tourisme du Gouvernement pour mieux prendre en compte les spécificités de nos destinations et aider, au mieux, les acteurs du secteur. Je vous propose donc d’organiser une concertation (éventuellement par la voie numérique) pour chaque territoire avec les professionnels concernés, y compris les compagnies aériennes, afin de mieux appréhender leurs besoins et afin de maintenir avec eux une communication fondamentale en cette période très incertaine. 


En espérant un retour favorable de votre part, je vous prie d’agréer, Monsieur le Secrétaire d’État, mes plus sincères salutations,


Catherine Conconne

Catégories

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube

© 2019 Catherine Conconne

Sénatrice de la Martinique

Créé avec  Wix.com 

Permanence Parlementaire,

31 Zone Les Mangles,

97232 Le Lamentin

0596 54 16 21

0696 44 81 87

Me suivre :

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube