top of page
  • Photo du rédacteurCatherine Conconne

Rencontre avec le Ministre des outre-mer



J’ai rencontré, ce matin, Jean-François Carenco, le Ministre délégué aux outre-mer afin d’aborder plusieurs sujets importants sur lesquels je voulais attirer son attention. Saint-Pierre, bientôt dans le dispositif duty free croisières D’abord, sur le plan économique, j’ai évoqué le dispositif de duty free pour les croisiéristes que nous avions adopté au Sénat fin 2019 en indiquant une nouvelle fois qu’il était indispensable que le décret d’application intègre la commune de Saint-Pierre aux villes escales déjà listées qui pourront en bénéficier. Le Ministre a donné son accord, ce dont je me félicite. Permettre à plus de Martiniquais d’accéder au parc HLM J’ai également abordé la nécessité d’augmenter les plafonds de ressources qui permettent à nos citoyens d’accéder au parc HLM. En effet, les seuils actuels excluent un grand nombre de personnes, notamment les jeunes ménages salariés qui seraient pourtant légitimes à occuper ces logements. Difficultés concernant les coûts de l’apprentissage Je me suis, par ailleurs, faite le relai de la Chambre des métiers et de l’Artisanat de Martinique dont le Président m’avait saisie sur des difficultés de prise en charge des coûts d’apprentissage. Le Ministre m’a assuré que ses services étaient déjà mobilisés sur ce dossier et qu’il ferait l’objet d’un examen approfondi. Consolider la filière canne : bientôt une rencontre avec les acteurs J’ai alerté le Ministre sur les contraintes récurrentes pesant sur cette filière qui présente un fort potentiel de développement. Le Ministre s’est engagé à en rencontrer les acteurs lors de sa prochaine venue en Martinique prévue fin octobre, début novembre. Ouvrir le chantier d’un statut d’intermittent adapté à nos pays insulaires J’ai ensuite abordé une question qui me tient tout particulièrement à cœur : la nécessité d’améliorer les conditions d’accès au régime d’intermittents du spectacle (régime qui ouvre droit à indemnisations chômage) pour nos artistes. Le cadre national est, en effet, inadapté à la réalité de l’activité culturelle sur notre territoire. A cet effet, nous avons également évoqué une possible évolution du fonds FEBECS (fonds d’échange à but éducatif, culturel et sportif). Préserver notre offre cinématographique Notre cinéma est aujourd’hui menacé d’une hausse des taux de location appliqués par les grands distributeurs nationaux. Cela constitue un danger sérieux pour l’offre cinématrographique de Martinique. J’ai donc alerté le Ministre pour qu’une solution puisse être trouvée rapidement. De façon générale, le Ministre a réservé un bon accueil à mes demandes. Je reste vigilante pour qu’elles trouvent une traduction concrète.

Catherine Conconne Sénatrice de Martinique

7 vues0 commentaire

Comentários


Catégories

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube
bottom of page