• Catherine Conconne

Un accord trouvé entre députés et sénateurs sur la loi santé



Les sénateurs et les députés ont pu s’accorder, ce jeudi, sur une version finale du projet de loi santé qui était examiné en commission mixte paritaire. Je m’en félicite car ce texte comporte quelques avancées importantes.  Par ailleurs, la fin du numérus clausus en fait partie. Même si elle ne résoudra pas le problème de pénurie de médecins d’un coup de baguette magique, cette mesure devrait permettre la formation d’un plus grand nombre de médecins dans les années qui viennent.  Les parlementaires ont consenti à conserver des apports notables introduits par le Sénat pour lutter contre la désertification médicale. Des Sénateurs de différents groupes politiques, dont le mien, avaient en effet adopté, contre l’avis du Gouvernement, un dispositif faisant de la dernière année d’étude en 3ème cycle de médecine générale, une année de pratique en autonomie réalisée en cabinet dans les territoires qui manquent de médecins. Cette mesure a un peu évolué et une version de compromis a été trouvée avec les députés. Les étudiants de dernière année iront ainsi au moins six mois sur le terrain et seront encadré par des médecins.  Enfin, la possibilité offerte à des médecins diplômés hors de l’union européenne, et notamment à des médecins cubains, de venir exercer en Martinique et en Guadeloupe a été maintenue. Elle pourra porter ses fruits rapidement si l’ARS joue le jeu. Je plaiderai pour car il y a urgence. Il n’est pas acceptable que de nombreux Martiniquais soient privés de médecins.  

Catégories

Me suivre

  • Facebook Social Icône
  • Twitter Icône sociale
  • Icône social Instagram
  • Icône sociale YouTube

© 2019 Catherine Conconne

Sénatrice de la Martinique

Créé avec  Wix.com 

Permanence Parlementaire,

31 Zone Les Mangles,

97232 Le Lamentin

0596 54 16 21

0696 44 81 87

Me suivre :

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube